Mode

Olsen Haus : 100% éthique

Ce billet s’inscrit dans le cadre des éco-défis lancés par Natasha du blog Echos verts. Le thème du mois de janvier est : « Vers une garde robe éco-éthique et minimaliste ». Minimaliste je ne suis pas sûre mais éco-éthique, oui, à 100% !

elizabeth olsen olsen haus

Elizabeth Olsen (à ne pas confondre avec la petite sœur des célébrités jumelles) est Suédoise. Après avoir intégré le FIT (Fashion Institute of Technology, célèbre école de mode à New York), elle travaille pendant vingt ans dans la mode pour les autres ( Nine West, Calvin Klein, Tommy Hilfiger, la liste est longue). Végétarienne depuis quinze ans, elle devient alors vegan et décide de créer sa propre marque de chaussures en 2008. A l’époque, le choix n’est pas grand quand on cherche des chaussures sans cruauté, comme elle le dit elle-même, c’était soit Stella Mc Cartney soit Payless (marque de chaussures synthétiques bon marché aux Etats-Unis).

Défenseure des droits des animaux et environnementaliste convaincue, Elizabeth Olsen pense que le nouveau luxe c’est la mode éthique : sans cruauté pour les êtres humains, les animaux et bienveillante envers la planète.  En créant sa propre ligne dont le slogan est « pure vegan », elle s’inscrit dans cette démarche. Olsen Haus utilise des matières renouvelables et durables pour ses collections : coton organique, nylon, lin, faux cuir biogénétique, pour les talons de ses escarpins la créatrice a déjà utilisé du plastique recyclé et même du faux nubuck  à partir de télévisions recyclées ! Les semelles sont fabriquées à partir de matériaux composite à base de caoutchouc et les glues utilisées sont vegan et non toxiques. Les matières synthétiques sont aujourd’hui biodégradables et laissent les pieds respirer, il y a eu d’énormes progrès dans ce domaine, porter des chaussures sans cuir et confortables c’est désormais possible. Les Japonaises raffolent d’Olsen Haus et nous devrions les imiter 🙂

Au-delà de l’aspect éthique, la créatrice cherche à changer le regard sur les vegans, nous ne sommes pas des hippies, nous aimons les jolies choses, avoir de l’allure et être dans l’ère du temps ! Les collections de la marque proposent des chaussures pour hommes, femmes et enfants et quelques accessoires.  Les chaussures pour femmes se situent entre 150 et 250 $ (entre 125 et 210 €). En soldes, on trouve des chaussures à partir de 75 $ soit environ 63 € et bien évidemment si je vous parle d’Olsen Haus c’est aussi parce qu’on peut se faire livrer en France !

Sur le site de la marque, Elizabeth Olsen rappelle que le cuir n’est pas un sous-produit animal qui proviendrait de l’industrie de la viande ou du lait. Aux États-Unis, c’est une industrie de 1.5 milliard de dollars responsable de la mort de 100 millions d’animaux dans les usines d’élevage et les abattoirs. Le cuir ainsi récupéré est traité chimiquement (sinon il pourrit), ces substances sont toxiques pour l’environnement et pour les travailleurs pauvres (parfois des enfants) qui les manipulent (arsenic, cyanide, chlorophénols etc).

S’il n’est pas toujours aisé de trouver des articles originaux, de luxe et réellement éthiques (pour le bien de TOUS), c’est chose faite avec Olsen Haus.

http://www.olsenhaus.com/

Un aperçu de la collection Printemps/Eté 2015 :

olsenhausjustice

olsenhauscatalinasttropez

olsenhausmodernlove

olsenhaushippiechicuniverse

Advertisements

5 réflexions au sujet de « Olsen Haus : 100% éthique »

  1. Hier un copain m’a dit que sa femme portait un joli sac en autruche. Et qu’il aimerait bien une ceinture tant c’était beau. Il m’a dit  » tu sais l’élevage n’est pas loin » vraiment ils font de jolis trucs. Franchement j’ai été choqué et je lui ai demandé si c’était indispensable d’élever des animaux pour en faire des sacs. Alors il m’a dit » mais tu sais les autruches sont élevées pour qu’on les mange avant tout »

    J'aime

    1. Je ne suis pas étonnée, la majorité des gens pense que 1/ élever un animal pour le manger c’est normal donc 2/ se servir de l’animal déjà mort pour en faire des accessoires c’est normal aussi, comme ça « on ne gâche rien » (déjà entendu plus d’une fois). Et quand tu expliques que les animaux ont le droit d’avoir une vie libre sans être exploités on te rétorque « Oui mais bon ce ne sont que des animaux, il y a des enfants qui meurent tous les jours ». Les bras m’en tombent à chaque fois.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s