Portraits de VG

Portrait de VG #2 : Edouard, 25 ans

img_6088

Comment es-tu devenu vegan ?

Ça s’est fait par étapes mais je me souviens d’un cours de SVT où la prof nous avait apporté un poumon de porc pour nous expliquer comment fonctionnait la respiration, tout le monde était sur l’estrade et je suis resté assis, ça me dégoûtait. Je n’avais pas encore fait le lien avec mon assiette mais je garde un souvenir de ce moment. J’étais mal à l’aise et je suis sorti de la classe. Sinon le personnage fictif qui a clairement planté la petite graine c’est Lisa Simpson notamment grâce à l’épisode Lisa la végétarienne.

Puis en 2013 je suis tombé gravement malade et lors de mon séjour à l’hôpital j’ai cherché à changer d’alimentation pour améliorer ma santé, je savais que ça passait par l’alimentation. Je me suis renseigné, j’en suis arrivé à regarder Earthlings, même si ce n’est pas ça qui a provoqué le déclic, ça a clairement contribué à ma prise de conscience.

Comment tu conjugues véganisme et vie sociale ?

J’ai la chance d’avoir quelques collègues qui sont vegan comme moi, même si la grande majorité est omnivore comme c’est le cas pour la société française en général. Mais on sent que les mentalités évoluent malgré tout. Je suis webmaster et même si je ne travaille pas directement pour L’Oréal ma boîte le fait ce qui me gêne, ce n’est pas toujours évident de faire combiner ses convictions avec sa vie au quotidien.

Tu m’as dit que tu étais célibataire, est-ce-que tu pourrais être avec quelqu’un qui consomme des produits animaux ou c’est hors de question ?

Il faut imposer des règles dès le départ mais ce n’est pas si facile de demander à quelqu’un de ne plus consommer d’animaux quand on vit sous le même toit. C’est vrai que pour éviter tous ces tracas je préfèrerais qu’elle soit vegan comme moi, ce serait bien plus simple !

Est-ce-que tu es militant ?

Je ne suis pas actif niveau associatif, je vis encore chez mes parents, pas à Paris mais à 60km de là donc pas évident pour le moment, mais je suis ce que font les activistes notamment Sea Sheperd et L214. Ma façon de militer pour le moment c’est de ne plus consommer de produits animaux, j’ai changé ma façon de m’habiller aussi, s’il me reste quelques pulls en laine, aujourd’hui je n’en achète plus, pas de cuir non plus. J’ai investi dans une parka Hemp Hoodlamb qui tient bien chaud et dont j’adore la couleur qui change des classiques noirs ou gris (elle est bordeaux et magnifique mais en rupture de stock !). Quand on améliore le sort des animaux on améliore aussi celui des êtres humains, aujourd’hui j’achète plus éthique à tous les niveaux.

Tu es sportif, comment tu combines sport et véganisme ?

Quand on parle de muscu les a priori concernant les protéines animales persistent. Le mythe veut que les protéines végétales soient incomplètes, alors que c’est tout le contraire. Je peux citer par exemple le chanvre qui contient les acides aminés essentiels que notre organisme ne peut pas produire seul. Pour ce qui est des nutriments, minéraux et vitamines, les végétaux sont souvent sur un même pied d’égalité avec les produits d’origine animale voire supérieurs. J’étais sportif avant de devenir vegan, aujourd’hui je ressens les bienfaits de mon alimentation vegan, je me sens beaucoup mieux surtout niveau récupération j’ai beaucoup plus de souffle par exemple, je n’ai plus de courbatures (ou presque), et niveau digestion c’est bien mieux aussi, le combo muscu et viande est un mythe.

Quel est le plat vegan simple et rapide que tu te prépares et quels sont tes restos préférés ?

Un plat consistant qui tient bien au corps l’hiver : lentilles et patates douces en purée ou mélangées avec un peu de lait de coco. En boisson, le lait au curcuma, et je transporte toujours un pot avec des noix et autres oléagineux comme en-cas, c’est quand même mieux que de se gaver de chips, beaucoup plus sain ! J’ai découvert Hank Pizza et j’aime beaucoup, après deux parts de pizzas on n’a plus faim !

C’est quoi ton sweat ? Clark Kent était vraiment vegan ?

J’ai acheté ce sweat chez Crazies and Weirdos, c’est une petite entreprise américaine qui a été créée par Dominick Thompson qui est à la fois cadre dans le domaine de la santé mais aussi un athlète dans je ne sais plus combien de sports et en plus il a trouvé le temps de faire des t shirts à messages différents tous les trois mois qui vont directement à des associations pour les animaux, qu’ils soient marins, domestiques ou d’élevage, sans discrimination. Clark Kent was vegan c’était pour la protection des dauphins par exemple, dauphins qui sont pourchassés, capturés, abattus ou vendus en captivité à travers le monde. Dans l’une des séries de Superman, il part en Afrique pour s’éloigner de la ville et il se rend compte qu’il peut voir l’aura des animaux et il décide d’arrêter de les manger. Oui, Clark Kent était vegan !

Retrouvez Edouard sur Instagram : @edensou_l

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s