Non classé

VG Pâtisserie : quand le rêve de tous les vegans de France devient réalité…

Je vais le dire très simplement : le 12 avril 2017 fut l’un des plus beaux jours de cette année, pour ne pas dire l’un des plus beaux jours de ma vie ! C’était le jour de l’ouverture de VG Pâtisserie, la première boulangerie-pâtisserie végétalienne de France ! C’était une date que j’attendais avec impatience, j’ai eu la chance de connaître Bérénice Leconte bien avant cette aventure, alors qu’elle travaillait au Gentle Gourmet, c’est elle qui préparait mon fraisier d’anniversaire (qu’elle commercialise chez elle désormais !). Lorsque j’ai appris qu’elle prenait son envol pour se lancer dans ce vrai beau projet, je me suis portée volontaire pour goûter ces expérimentations boulangères et pâtissières et je peux vous dire que sur Instagram j’ai fait quelques jalouses (parce que les hommes végétaliens, c’est encore une denrée rare, si tu es une jeune végétalienne célibataire, tu vois de quoi je parle…).

Depuis presque 6 mois, nous sommes nombreux à redécouvrir le bonheur simple de tremper un croissant dans son chocolat chaud (au lait d’amande bien sûr), on croque dans le pain au chocolat comme si c’était la première fois qu’on en mangeait et on s’enfile plusieurs pains aux raisins à la suite parce qu’on a peur que quelqu’un nous les ravisse. Et Bérénice sait si bien faire les sacristains, mais si vous savez, c’est une torsade couverte de sucre de canne, rien que d’y penser j’en bave. Et les drops (aussi appelés brioche suisse apparemment), que de bonheur d’en manger, moi qui n’aimais pas la version avec cruauté, je me régale de la version végétale avec une crème pâtissière légère et des tonnes de pépites de chocolat noir. Au niveau des prix, je ne les ai plus en tête mais c’est tout à fait abordable, plus que la pâtisserie forcément.

La pâtisserie… que dire ? Si on me proposait de manger soit du salé soit du sucré jusqu’à la fin de mon existence, j’opterais pour le sucré. Je ne sais pas comment font les filles qui jamais ne mangent de sucre, le sucre, c’est ce que je préfère, et tant pis si parfois j’en abuse parce que la plaisir c’est quand même ce qu’il y a de plus important, non ? Bref, la carte change à chaque saison, en ce moment il y a une tartelette à la figue qui a l’air délicieuse par exemple. Sinon il y a les classiques. J’ai adoré le fraisier donc, je suis amoureuse du Saint-Honoré (qu’on peut décliner à l’infini, ce qui est bien pratique, avec du fruit de la passion c’est absolument magique !), le millefeuille qui est assez fou, en fait Bérénice réussit à me faire aimer le millefeuille alors que je détestais ça avant ! Je n’aimais pas non plus  la tarte au citron, pourtant celle de VG Pâtisserie a conquis mes papilles. Et que dire de la sphère Croq’Noisettes ? Quand on aime le chocolat c’est indispensable d’y goûter, que l’on soit végétalien ou non.

VG Pâtisserie c’est le rêve devenu réalité pour beaucoup de végétaliens qui ne pensaient jamais remanger des croissants à moins de les faire soi-même (au secours, comme si on n’avait que ça à faire). C’est le bonheur de retrouver une tradition française, un savoir-faire bien de chez nous, mais en version végétale. Et si pour l’instant ce n’est qu’à Paris et que j’entends déjà les provinciaux se plaindre, il semblerait que bientôt la livraison en France soit possible (et même en Corse, yeah). Je vous laisse checker le site pour plus d’infos et je vous laisse ces quelques photos parce que les discours ne servent à rien. Oh et bien sûr les ingrédients sont majoritairement biologiques et de qualité, mais il faut y goûter pour s’en rendre compte, allez-y !

VG Pâtisserie

123 bd Voltaire

Paris 11

www.vgpatisserie.com

Mardi : 13h à 19h

Mercredi au samedi : 9h à 19h

Dimanche : 9h à 17h

Fermé lundi et mardi matin

Publicités

7 réflexions au sujet de « VG Pâtisserie : quand le rêve de tous les vegans de France devient réalité… »

    1. Eh bien non, rien ne prouve que ça vienne de Suisse à l’origine. si le mot le plus employé pour désigné cette viennoiserie est « brioche Suisse », elle est aussi appelée « drops » à Paris et ailleurs en France « patte d’ours » (trop mignon) et Wikipedia parle même de « trottoir sénégalais » !!! Il y a des dizaines de noms plus farfelus les uns que les autres 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. J’avais déjà été outrée de lire certains commentaires sur ton article concernant le resto vegan à Ramatuelle par Pamela Anderson. Perso, je ne réponds plus aux commentaires violents et/ou malveillants, parfois je choisis même de ne pas les publier. Je n’ai rien à dire à quelqu’un de buté, la vie est trop courte !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s